Décès cigarette électronique aux USA : ce qu’il faut savoir !

Décès cigarette électronique aux USA : ces dernières semaines, c’est la nouvelle qui ne cesse d’inquiéter les vapoteurs : plusieurs décès et hospitalisations liés à la cigarette électronique. L’information relayée sur divers supports mérite d’être examinée avec grande attention :

L’utilisation d’e-liquides frelatés à base de THC

Huile de THC
Huile de THC

Après l’enquête menée auprès des victimes concernées, un dénominateur commun a été trouvé auprès des malades. Il s’avère être le vapotage de e-liquides contenant du THC !
Les vapoteurs concernés ont utilisé un e-liquide illégal appelé « Dank Vape« …
Les analyses menées par la FDA ( Food and Drug Administration américaine) ont révélé la présence d’acétate de vitamine E.
Les e-liquides à bases de THC contiennent cette huile toxique afin d’épaissir le mélange.
Elle serait responsable de l’état de santé des victimes.
La FDA a également affirmé qu’il n’y avait aucune contamination avérée après avoir testé les e-liquides nicotinés.

Le Washington Post vous explique

Washington Post

« L’acétate de vitamine E est essentiellement de la graisse », a déclaré Michelle Francl, professeure de chimie au Bryn Mawr College.
« Sa structure moléculaire implique qu’il faille le chauffer à haute température pour qu’il se vaporise. Son point d’ébullition est de 363 degrés Fahrenheit (184°C), ce qui est bien au-dessus du point d’ébullition de l’eau à 212 degrés Fah (100°C), et près de quatre fois plus élevé que la température corporelle normale.
Une fois que l’huile est suffisamment chauffée pour se vaporiser, elle peut potentiellement se décomposer et ainsi, vous respirez Dieu sait quoi. Lorsque cette vapeur se refroidit dans les poumons, elle revient à son état d’origine à cette température et pression, ce qui implique qu’elle recouvre alors l’intérieur de vos poumons avec cette huile »
, Washington Post.

La cigarette électronique elle-même n’est pas responsable !

vapotage

Ce récent scandale a effrayé les vapoteurs en mettant au cœur de l’affaire l’utilisation de la cigarette électronique.
Ne vous laissez pas avoir par les titres accrocheurs et informations relayées par les organismes anti-vape.
Toutes les victimes concernées ont utilisé des e-liquides illégaux, sans FDS (fiche de sécurité que doit avoir tous les flacons 10 ml sur le marché) contenant du THC et de l‘acétate de vitamine E comme épaississant !
Il faut utiliser la cigarette électronique correctement et vapoter les e-liquides respectant les normes sanitaires.

Terminons sur une petite comparaison simple mais efficace :  » Si dans votre plat de pâtes à la bolognaise, vous rajoutez de la cyanure dans votre sauce tomate, peut-on considérer que ce sont vos pâtes à la bolognaise qui sont toxiques  » ? 
Vous avez la réponse ! Alors stop aux amalgames face à la cigarette électronique…

Julie d’HappeSmoke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *