Toux avec cigarette électronique : 5 Astuces pour réussir à vapoter plus facilement

La cigarette électronique fait désormais partie des outils de sevrage tabagique les plus populaires pour arrêter de fumer.
Néanmoins, beaucoup d’anciens fumeurs ont du mal à débuter la vape car ils ressentent une certaine forme de toux avec la cigarette électronique.

« j’ai déjà essayé de vapoter, mais cela me fait tousser »

Quelles en sont les raisons ? Y a-t-il des solutions pour vapoter sans tousser ? Pas de panique, c’est normal, il y a juste des corrections et des astuces à prendre en compte.

je tousse avec ma cigarette électronique
je tousse avec ma cigarette électronique ?

 » Je tousse lorsque je vapote, mais je ne tousse pas avec le tabac » : Explications

La combustion d’une cigarette, lorsque l’on fume, est une agression pour votre gorge.
Et plus on fume beaucoup et longtemps, plus la gorge est irritée.

Pourtant, on continue à fumer et on a l’impression que tout va bien ?
C’est là où la cigarette est maligne : la cigarette contient de nombreux anesthésiants qui facilitent cette inhalation,
et pour que vous ne sentiez pas cette « agression » lors de la combustion du tabac fumé.

Des agents de composition sont présents pour :
– Dilater les voies respiratoires et faciliter l’arrivée de fumée dans les poumons
– Adoucir l’irritation de la fumée

Votre gorge continue donc à être irritée sans que vous en rendiez compte !

gorge irritée à cause du tabac

Le tabac qui irrite la gorge, raison numéro 1 de la toux pour la cigarette électronique


Pour la cigarette électronique, il n’y a pas d’anesthésiant. Cela n’est pas nécessaire car il n’y a pas de combustion, ni de fumée.
Du coup, en tant qu’ancien fumeur, votre gorge encore irritée ne va pas comprendre lorsque vous allez vapoter, surtout si vous vapez vite et fort.
Et là c’est la Toux assurée !

1. Adapter votre tirage : lentement mais surement

Cela paraît basique, mais la grande majorité des toux liées à la cigarette électronique provient d’une petite habitude à changer.

Lorsqu’on fume, on tire généralement des bouffées courtes.
Avec la cigarette électronique, c’est l’inverse. On va privilégier des aspirations longues et peu puissantes.

=> Lorsque vous vapotez, essayer de compter 3 à 4 secondes lorsque vous inhalez, en longueur et en douceur. Au début c’est un peu difficile, mais rapidement et au bout de 5 à 6 bouffées, on commence à s’habituer à vapoter.

2. Utilisez une cigarette électronique avec une puissance modérée et adaptée à votre tirage, de type « Indirect » (MTL)

tirage indirect adapté pour empêcher toux de cigarette électronique

Dans la vape, il existe toute sorte de cigarettes électroniques. Certaines ont des tirages dits « cigarettes », « Serrés », ou « indirects » qu’on appelle MTL (Mouth To Luge). Comprenez « Bouche vers poumon », qui reprennent les habitudes du fumeur, avec une inhalation en 2 étapes :
– J’inhale et garde un temps en bouche (étape 1)
– J’inspire et je garde en poumon (étape 2)

Les cigarettes électroniques de type indirect sont tout indiquées contre la toux, et proposent une puissance plus faible et plus facile à inhaler.

Si vous utilisez une cigarette électronique de type DL (Direct Luge), de type « chicha », il y a de fortes chances que vous toussiez lorsque vous allez vapoter.
L’arrivée étant plus puissante, directement dans les poumons, difficile à vapoter.

Par exemple, le clearomiseur Zénith de chez Innokin, le kit cool fire Mini, ou le KIT Cosmo de chez Vaptio, le KIT Q16 Justfog.. et bien d’autres sont des kits proposant un tirage de type indirect, dit « tirage cigarette ».

=> Privilégier un matériel de type indirect et adapter votre bague airflow
(Drip tip pas trop ouvert, bague du flux d’air pas trop large)
=> Utilisez une puissance modérée : entre 10W et 20W environ. (à titre indicatif)

3. Un e-liquide avec un dosage plus faible en propylène glycol (PG)

Dans un e-liquide, il y a 2 ingrédients essentiels :
– Le Propylène Glycol, exhausteur de goût et favorisant le HIT (cette fameuse sensation en gorge)
– la Glycérine Végétale, qui favorise la densité de vapeur.

il est possible que votre e-liquide, trop dosé en Propylène Glycol, vous gêne lorsque vous vapotez.
Dans ce cas là, optez pour des e-liquides avec un dosage plus modéré en Propylène Glycol, comme du 50 PG / 50 VG par exemple.

Tout les flacons disponibles en magasin spécialisé indique systématiquement la composition PG / VG de votre flacon.
Attention néanmoins, vérifiez bien que votre matériel puisse accepter ce type d’e-liquide !
(un e-liquide avec beaucoup de glycérine végétale est gras, et risque de griller rapidement vos résistances).
(On ne met pas de diesel dans une voiture à Essence 🙂 )

Autre alternative possible : E-liquide au végétol sans propylène glycol.
Développé par le laboratoire français Xérès à Poitiers, le e-liquide Végétol remplace le propylène glycol et n’a pas de caractère irritant ni allergisant. C’est une excellente passerelle à la cigarette électronique.
Ainsi le risque de toux s’en voit diminué, et peut s’avérer une option intéressante si tous les points précédents ne fonctionnent pas.

=> Favorisez des e-liquides avec un peu moins de Propylène Glycol, en 50/50 par exemple.
Vérifiez néanmoins que votre cigarette électronique accepte ce type d-e-liquide
=> Le e-liquide végétol, sans propylène glycol, peut également se substituer au PG

e-liquide au végétol sans propylène glycol pour limiter toux cigarette électronique
le végétol sans propylène glycol, idéal pour les intolérants !

4. Trouver le dosage en nicotine qui vous correspond

Le dosage en nicotine favorise le « HIT », la fameuse sensation en gorge qui donne cette sensation de fumer.
Avec un dosage trop élevé, il va être difficile de réussir à vapoter : c’est trop puissant en gorge !

Mais attention ! A choisir, privilégiez un e-liquide avec un maximum de nicotine mais avec un matériel moins puissant,
Plutôt qu’un appareil puissant mais avec peu de nicotine.

Vous allez :
– Consommer moins de e-liquide (économies)
– User moins rapidement votre résistance (économie)
– Avoir un meilleur sevrage en nicotine (réussite de l’arrêt du tabac)

Sinon, vous risquez d’avoir un mauvais sevrage et de repartir vers la cigarette traditionnelle.

Le sel de Nicotine :
Il existe des gammes spécifiques qui facilitent l’assimilation en gorge, comme le sel de nicotine.
En sensation, c’est plus faible en gorge : du 20mg/ml correspond à peu près à du 11mg/ml sur un e-liquide classique. Du coup, on obtient un dosage efficace et un risque de toux lorsqu’on vapote plus modéré.

Exemple d’e-liquide avec sel de nicotine ici !

=> Trouvez un dosage en nicotine adapté, mais gardez en tête qu’il en faut nécessairement pour commencer un sevrage efficace.
=> Les e-liquides au sel de nicotine diminuent le HIT, et facilite l’utilisation de la cigarette électronique.

sel de nicotine pour moins de toux cigarette électronique

5. Une intolérance à un arôme

C’est très peu fréquent, mais cela arrive. Certains arômes alimentaires ne conviennent pas à tout le monde.
Généralement, on réussit quand même à vapoter certains e-liquides et d’autres pas.
Du coup, pas de secret, il faut essayer d’autres e-liquides et stop la toux !

=> Essayez plusieurs e-liquides avec différents arômes pour voir ce qui peut vous convenir.

Voilà, avec toutes les cartes en main, vous voilà prêt pour vapoter sans toux avec la cigarette électronique !

Si vous avez encore des questions, des problèmes, des soucis et que vous toussez encore lorsque vous vapotez, n’hésitez pas à nous poser des questions,
il y a toujours une solution pour régler ce problème de toux lié au vapotage !

Bonne vape à tous 🙂
François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *